Le volontariat virtuel : des équipes virtuelles qui font une vraie différence

Pays Belize
Secteur d’intervention

En 2012, Cuso International a lancé son initiative novatrice de volontariat virtuel sous la bannière de son programme de la Diaspora pour le développement. Le modèle de volontariat virtuel permet aux participants de partager leur expertise à partir du confort de leur propre bureau à domicile. Les domaines comme le mentorat, le développement de sites Web, les médias sociaux, la rédaction de propositions, la traduction, la recherche de financement figurent parmi les nombreuses possibilités de volontariat.

Fort du succès de l’initiative, le programme de volontariat virtuel a été élargi en vertu des Volontaires pour la coopération et la responsabilisation internationales de Cuso International (VOICE). VOICE est un programme de cinq ans qui a été réalisé grâce au ministère des Affaires mondiales Canada.

Depuis avril 2015, Cuso International a déployé 82 volontaires virtuels qui ont partagé leur expertise avec des partenaires locaux dans le but d’améliorer le bien-être économique et social des communautés pauvres et marginalisées dans 20 pays en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

L’un de ces coopérants-volontaires pionniers était Brent McNiven, consultant en commerce international possédant 20 ans d’expérience de la gestion de projet et de la prestation de services en développement du commerce international auprès de petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes en démarrage en Amérique latine, en Afrique et au Moyen-Orient.

Brent a travaillé avec une équipe qui était jumelée à Maya Mountain Cacao, une jeune entreprise socialement responsable et durable dont l’objectif était d’améliorer la vie des producteurs de cacao au Belize. Maya Mountain Cacao avait développé une chaîne d’approvisionnement bout à bout grâce à laquelle les profits retournent aux agriculteurs. L’entreprise a amélioré sensiblement la qualité de vie, le revenu et l’assiduité scolaire dans leur communauté. Motivée par ce succès, la fondatrice et chef de la direction de Maya Mountain Cacao, Emily Stone désirait reproduire ces améliorations dans d’autres pays. Pour ce faire, Stone a réalisé qu’elle aurait besoin d’aide pour accroître ses activités.

Stone s’est tournée vers Ashoka Globalizer — le plus grand réseau d’entrepreneurs sociaux au monde — qui aide les organisations à découvrir les obstacles à la croissance et à trouver les stratégies pour les surmonter. À titre de partenaires dans diverses initiatives de développement, Ashoka Globalizer et Cuso International ont collaboré afin de bâtir une équipe d’experts pour orienter Maya Mountain Cacao vers leurs objectifs.

L’équipe de volontaires virtuels de Maya Mountain Cacao était constituée d’une multitude de professionnels, dont un spécialiste de la marque du Mexique et deux analystes de Washington. « Chacun apporte sa force particulière et de l’aide là où l’on en a besoin, » déclare Brent. « Lorsque l’on fait du volontariat virtuel, il faut être prêt à travailler en équipe avec des gens qu’on n’a jamais rencontrés. »

Possédant un niveau élevé d’expertise de la gestion de projet, Brent a été chargé de veiller à ce que le projet suive son cours. Le premier défi que l’équipe de volontariat virtuel devait relever était d’acquérir une profonde compréhension de Maya Mountain Cacao, sans jamais mettre le pied dans leur bureau! Une fois que les volontaires virtuels avaient acquis une bonne connaissance de l’entreprise, de leur stratégie et de leur vision d’avenir, l’équipe a élaboré un plan qui permettrait à Maya Mountain Cacao d’atteindre ses objectifs sur deux niveaux; la solution devait répondre aux besoins du projet tout en continuant de faire écho parmi les membres du personnel de Maya Mountain qui seraient responsables de gérer le projet après le départ des coopérants-volontaires.

Maya Mountain Cacao faisait la transition d’une petite entreprise en démarrage dans un pays pour devenir une organisation multinationale avec des partenaires commerciaux dans de nombreux pays. Voilà de grands changements qui se produisent tout d’un coup. Brent constate qu’il est essentiel de travailler avec un partenaire réceptif. « Être en mesure d’accepter le changement n’est ni facile ni chose commune, » affirme Brent. « La capacité d’Emily [Stone] à gérer, à accepter et à intégrer un si gros changement est ce qui a assuré le succès de la transition. »

Emily était ravie des résultats du partenariat, constatant que l’équipe de volontaires virtuels a lancé à elle et à son équipe le défi de trouver des solutions pour la croissance. « C’est ce qui a fait de nous une meilleure organisation, » dit Emily. Elle était reconnaissante des idées et du soutien qu’elle a reçus de son équipe.

Dans l’ensemble, Brent dit qu’il a apprécié son expérience et qu’il n’hésiterait pas à faire de nouveau du volontariat. « C’est très amusant, » dit-il. « On se crée un environnement très dynamique, quelque chose de plus grand que la somme de ses parties. »

Vous êtes intéressé à mettre à profit votre expertise comme l’a fait Brent? Consultez notre liste à jour des possibilités de volontariat sur le site Web de Cuso International.