L’espoir d’un père à l’aube de perspectives nouvelles

L’espoir d’un père à l’aube de perspectives nouvelles

Cesar Alonzo Moradel adore sa femme, Alida, et leurs deux filles, Lesbia et Angelica. Cet agriculteur de troisième génération cultive des légumineuses et du maïs à Olancho, au Honduras. Il est fier de travailler la terre et de vendre ses récoltes pour nourrir sa famille. Malheureusement, il a du mal à vendre ses produits directement aux consommateurs et à obtenir un prix décent pour le fruit de son labeur. Cesar doit donc se résoudre à vendre ses récoltes à un intermédiaire qui accapare une grosse partie de sa marge de profit. Résultat : sa famille et lui ont à peine de quoi survivre.

Comme 60 % des Honduriens en milieu rural, Cesar vit dans la pauvreté, perdant peu à peu espoir d’un avenir meilleur dans un pays où la violence, la corruption et les catastrophes naturelles affectent disproportionnellement les plus pauvres. Dans un effort ultime pour produire des récoltes de meilleure qualité et plus facile à vendre, Cesar s’est vu obligé de demander à sa femme et à ses filles, dont la cadette de seulement 12 ans, de cultiver la terre avec lui. « Ma cadette ne peut pas aller à l’école parce que je n’ai pas d’argent pour payer des ouvriers agricoles et que je ne peux pas cultiver ma terre seul, explique Cesar. Ce n’est pas l’avenir que j’espérais offrir à ma famille, mais je n’ai pas vraiment le choix. »

En partenariat avec l’ONG locale Mancomunidad de los Municipios del Norte de Olancho (MAMNO), Cuso aide les cultivateurs à augmenter leur production à l’aide de formations pratiques, d’assistance technique et de technologies novatrices, comme la plateforme Olagro. Cette aide précieuse leur est offerte dans le cadre du programme Développement inclusif et durable pour les populations vulnérables.

Olagro est la toute première plateforme en ligne permettant aux petits producteurs de groupes marginalisés honduriens de vendre et d’acheter des produits agricoles. En favorisant les échanges commerciaux directs, Olagro garantit des prix justes et équitables aux petits producteurs comme Cesar.

« Olagro améliore la situation économique des petits cultivateurs comme Cesar tout en créant une chaîne de valeur en milieu rural. Ils peuvent ainsi promouvoir la qualité de leurs produits sur une plateforme interactive, où les acheteurs peuvent faire une offre et effectuer la transaction, explique Karen Pavón, représentante de pays de Cuso International au Honduras. L’agriculture fait partie intégrante de l’économie hondurienne. Éliminer l’intermédiaire qui accapare une grosse part du profit contribuera à la prospérité économique des petits cultivateurs et de leur communauté. »

La formation approfondie de Cuso offre à Cesar l’occasion d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour faire son entrée dans l’univers du commerce électronique, générer des profits et contribuer au développement de sa communauté. « Cette technologie changera complètement le cours des choses », souligne Cesar, qui espère que ce programme portera fruit à court et à long terme.

« Ce nouveau programme me donne la possibilité d’embaucher des laboureurs, d’envoyer ma fille à l’école et de montrer à ma communauté l’importance de nourrir et de respecter sa femme et ses enfants, renchérit-il. En tant que père, je veux que mes filles héritent d’une entreprise prospère et qu’elles aient les compétences pour la gérer efficacement. Je veux qu’elles sachent que le fait d’être une fille ne les empêche pas de réussir. »

Comme participant à la formation et à la plateforme Olagro, Cesar aura les ressources requises pour exploiter sa ferme de façon optimale et mentorer ses pairs et la prochaine génération de cultivatrices et de cultivateurs. « Dans nos villages, les femmes et les filles rencontrent des obstacles majeurs, notamment en ce qui concerne leur indépendance économique et sociale, constate Cesar. Dans bien des familles, les femmes ne peuvent rien faire sans le consentement de leur mari ou de leur père, ce qui limite leur possibilité de réussite dans la société. Je travaille fort pour changer ça en montrant l’exemple aux hommes avec qui je travaille, aux hommes de ma communauté. En leur montant qu’on doit traiter les femmes de façon respectueuse et égalitaire. »

Sans la plateforme Olagro, les cultivateurs comme Cesar continueraient à dépendre des prix dérisoires imposés par les intermédiaires, qui les maintiennent dans la pauvreté. Cette nouvelle technologie, financée conjointement par Cuso et MAMNO, donnera aux cultivateurs honduriens la possibilité de vendre leurs produits à juste prix et au bon acheteur, d’augmenter leurs revenus familiaux, d’accroître les perspectives d’emploi et d’envoyer leurs enfants à l’école, tout particulièrement les filles.

C’est grâce à vous que nous pouvons offrir nos précieux programmes et cette technologie révolutionnaire à des cultivateurs comme Cesar. Aidez-nous à leur offrir de meilleures perspectives d’avenir : faites un don sans tarder!