Mobiliser des stagiaires canadiens, des mentors virtuels et les nouvelles technologies de l’information pour appuyer le développement international

Mobiliser des stagiaires canadiens, des mentors virtuels et les nouvelles technologies de l’information pour appuyer le développement international

Lorsqu’Alyssa Moore était à l’école secondaire, elle a voyagé avec sa famille en République dominicaine. Il s’agissait alors de la première fois qu’elle témoignait de ce qu’elle appelait des inégalités criantes. Depuis ce temps, Alyssa œuvre dans le domaine de la justice sociale. Son amour du voyage l’a amenée partout dans le monde. Alyssa a vécu et travaillé en Corée, en France et au Laos, où elle se trouve actuellement.

Alyssa œuvre à titre de coopérante-volontaire stagiaire dans le cadre du Projet Assurer un avenir durable pour la jeunesse et les communautés de Cuso International. Ce projet de Cuso International est financé par le Programme de stages pour les jeunes (PSIJ) d’Affaires mondiales Canada (AMC). Entre 2015 et 2017, 40 stages seront disponibles dans les pays suivants : Cameroun, Guyane, Laos, Nicaragua et Pérou. Les stages sont variés et ont pour objet de stimuler la croissance économique durable, améliorer la sécurité alimentaire et assurer l’avenir des enfants et des jeunes. Les stagiaires sont jumelés avec des mentors virtuels qui offrent soutien et conseils au moyen du programme innovateur de volontariat virtuel de Cuso International.

Dans le cadre de son affectation, Alyssa travaille avec l’Institut des affaires étrangères à Vientiane au Laos où elle met à jour et enseigne le programme spécial d’anglais à des représentants du gouvernement. Ce programme est axé sur la communication efficace au sein de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE), une organisation régionale qui favorise la croissance, le développement et la collaboration entre pays de l’Asie du Sud-Est.

La coopérante-volontaire chevronnée Paulette Schatz conseille Alyssa à partir de sa résidence au Canada. Enseignante de la Saskatchewan à la recherche d’aventure, Paulette a commencé à faire du volontariat avec Cuso International en 1975, où elle a travaillé au Nigéria et dans le nord du Ghana. Comme Alyssa, Paulette a travaillé partout dans le monde; sa carrière lui a appris à observer les cultures et pratiques locales et à s’y adapter.

Pour Paulette et Alyssa, il était essentiel de se rencontrer en personne avant d’entamer leur relation mentor-stagiaire. Elles se sont rencontrées à Ottawa avant qu’Alyssa se rende au Laos et se sont entendues sur la façon dont leur partenariat allait fonctionner. Lorsqu’elle a rencontré Paulette, Alyssa s’est demandé : « Comment ont-ils pu trouver quelqu’un de si parfait? » Durant cette réunion, les deux femmes ont immédiatement établi un rapport et des liens de confiance, qu’elles ont mis à profit durant leur collaboration.

En raison du décalage de 12 heures qui les séparait, Alyssa et Paulette ont décidé de communiquer par courriel plutôt que par Skype. Au cours de leurs échanges hebdomadaires, Paulette se renseignait régulièrement sur le travail d’Alyssa et les défis auxquels elle faisait face. Alyssa se sentait à l’aise de solliciter l’avis et l’opinion de Paulette sur la façon de se retrouver dans son nouveau lieu de travail et sa nouvelle communauté d’accueil. Paulette a recommandé à Alyssa de lire abondamment et d’entreprendre des projets supplémentaires, comme la rédaction d’une étude de cas sur les aspects culturels de l’égalité entre les sexes dans son nouveau milieu de travail.

En plus de conseiller Alyssa sur son affectation volontaire, Paulette lui a aussi fait réfléchir à son avenir. « Paulette m’a demandé où je me voyais dans 10 ans et je ne savais pas, » déclare Alyssa. La carrière de Paulette m’a montré qu’il est possible de combiner différents domaines d’intérêt afin de se tracer son propre cheminement de carrière.

Une relation mentor-stagiaire productive est celle qui permet au mentor de s’épanouir au même titre que le stagiaire. Au cours de son affectation, Paulette a acquis de la confiance dans le domaine de la communication électronique et songe à créer son propre blogue. Mieux encore, elle a eu un aperçu de l’avenir… et ça semble prometteur! « C’est encourageant pour quelqu’un de mon âge de voir qui dirigera le monde, » dit Paulette. « Je le laisse volontiers entre les mains d’Alyssa. »

Vous êtes intéressé à mettre à profit votre expertise comme l’a fait Alyssa? Consultez notre liste à jour des possibilités de volontariat sur le site Web de Cuso International.