Solutions communautaires dans le nord du Canada

Solutions communautaires dans le nord du Canada

La pédopsychotherapeute Nina Spitzer est bien placée pour savoir que l’éducation est essentielle au développment individuel et collectif. Voluntaire du programme canadien de Cuso depuis 4 ans, la femme à tabil un relations fondée sur le respect et la confiance avec ses élèves, leurs parents et les communautés de Fort Good Hope et Inuvik, dans les Territories du Nord-Ouest (T.N.-O).

« Je sens que le tait je sois une personne mature et respecteuse contribue à rétablir les ponts entre les communautés autochtones et non autochtones », explique Nina.

« Les élèves  sont ouverts et curieux, et leur curiosité me permet de les formere et de les outisiler Gràce aux livres, nous pouvons explorer, apprendre, rebatir et grandir. »

En transformant un lieu delabré en bibliotèque accueillante, Nina a crée un lieu sur ou les élèves ont accés a des livres de la musique et des places assises favorisant l’apprentissage individuel. Nina a récemment travaillé come aide-enseignante dans un classes ôu tous les élèves doivent ê tre accompagnés d’un intervenant en raison de leurs problems d’apprentissage et de comportement.

Lancé en 2017, le programme canadien aide les communautés autochtones des T.N.-O. a augmenter le taux de diplomation, amélioer la réussite scolaire et promouvoir la veritie et la réconcilation.