Après six mois au Nigeria, un coopérant-volontaire compte bien y retourner!

Jon Ntewak, un résidant de Whitby, en Ontario, vient tout juste de revenir d’un séjour de six mois au Nigeria, comme coopérant-volontaire. Son mandat consistait à aider des jeunes à se trouver un emploi. Parmi ces derniers, plusieurs avaient l’âge que lui-même avait lorsqu’il a quitté le Nigeria pour immigrer au Canada, dans les années 1970.

« C’est un immense privilège de pouvoir retourner dans mon pays d’origine pour donner un coup de main à mes compatriotes, même minime, explique Jon. Le simple fait de leur fournir l’information qui leur fait cruellement défaut contribue à améliorer leur sort. »

Si Jon a eu la chance de retourner au Nigeria pour faire de la coopération volontaire, c’est en grande partie grâce à Cuso International, un organisme canadien de développement international. Aujourd’hui, de retour de son affectation de six mois, Jon a le sentiment d’avoir encore beaucoup de pain sur la planche. Il espère donc pouvoir retourner au Nigeria au printemps prochain.

En tant que conseiller jeunesse, la principale tâche de Jon consistait à participer à la création d’initiatives jeunesse dans le cadre du projet YouLead (projet d’accès à l’emploi, de création d’entreprises et de promotion du leadership et de l’entrepreneuriat chez les jeunes). Il devait notamment contribuer à la conception d’un centre de ressources qui offrirait aux jeunes un lieu privilégié de formation et d’aide à l’emploi. On prévoit créer dix de ces centres aux quatre coins du Nigeria. En seulement six mois, Jon a participé à l’ouverture de huit d’entre eux. Dans un pays où le taux de chômage est extrêmement élevé chez les jeunes, des centres de ressources de ce genre peuvent littéralement changer le cours des choses. Les jeunes y trouvent l’aide nécessaire pour améliorer leurs techniques de recherche d’emploi, développer leur confiance en eux et apprendre à faire appel à leurs réseaux pour se trouver du travail.

Pour faire connaître ces centres, Jon a organisé des activités de lancement, où il a invité des personnalités locales à prendre la parole sur les sujets qui touchent la communauté. Il a également organisé un salon de l’emploi pour donner l’occasion aux chercheurs d’emploi de rencontrer des employeurs de la région. Bien des jeunes ont réussi à obtenir des entrevues d’embauche grâce à ce salon.

Au Canada, Jon a consacré 25 années de sa vie à sa carrière en travail social, dans la région de Toronto, avant de prendre sa retraite, en mars 2016. « J’ai été témoin de beaucoup de souffrances… Avoir la possibilité d’aider les gens, de leur trouver un logement ou un emploi, de les soutenir, c’est ce qui me donne le goût de me lever le matin », souligne-t-il.

FAIRE UN DON POUR NOUS AIDER À ENVOYER D’AUTRES COOPÉRANTS-VOLONTAIRES SUR LE TERRAIN