Investissement au Guyana

Investissement au Guyana

Lorsque la famille de Ravi Mohabir a quitté la Guyana pour immigrer au Canada dans les années 1970, elle ne disposait que d’un peu plus de 500 $. Aujourd’hui, Ravi poursuit une carrière valorisante comme l’un des plus jeunes partenaires chez Deloitte, la plus grande société de services professionnels au monde. Une organisation qui est fortement dédiée à la responsabilité sociale d’entreprise, Deloitte offre une bourse en développement international, qui donne aux employés l’occasion de consacrer volontairement leur temps et leur expertise avec Cuso International.

En 2013, Ravi a décidé de redonner à la communauté mondiale. Lorsqu’il a décidé de faire du volontariat, Ravi n’avait aucune idée qu’il se lançait dans une aventure qui l’emmènerait au Guyana pour la première fois depuis l’âge de 12 ans.

Ravi était très heureux d’être affecté au rôle de spécialiste en gestion de l’information au Guyana. Il a conçu et mis en œuvre un système de gestion de l’information pour les bureaux de Cuso International en Amérique latine. Le système suit et gère les dons, les dépenses, les programmes ainsi que les résultats et l’impact des investissements.

La meilleure partie de l’affectation de Ravi? Travailler avec le personnel local. « J’avais l’impression de faire partie d’une famille, » dit Ravi.

Ravi est certain que son lien avec la Guyana l’a aidé à faire une transition facile vers son rôle.

Il n’est pas seul. Les coopérants-volontaires de la communauté de la diaspora apportent un patrimoine, une identité et un langage communs qui facilitent le transfert de connaissances et d’habiletés avec les populations et les organisations locales.

Aujourd’hui, Ravi retourne régulièrement au Guyana pour sensibiliser les propriétaires d’entreprises sur la valeur et les avantages de la responsabilité d’entreprise. Il songe sérieusement à entreprendre un autre séjour de coopération.

Comme c’est le cas pour de nombreux coopérants-volontaires dans le programme de la diaspora pour le développement de Cuso International, la passion de Ravi pour redonner à la communauté va bien au-delà de la portée de son affectation volontaire initiale. L’expérience lui a aussi servi de puissant catalyseur qui lui a permis de renouer avec ses racines. Il a récemment amené son fils de 16 ans en Guyane où ils ont visité les tombes des grands-parents de Ravi. « J’ai l’impression d’être le pont entre ma famille au Guyana et au Canada. » déclare-t-il.

FAIRE UN DON POUR NOUS AIDER À ENVOYER D’AUTRES COOPÉRANTS-VOLONTAIRES SUR LE TERRAIN