La croissance économique au Pérou

La croissance économique au Pérou

Giuliano Salas a immigré en Amérique du Nord en provenance du Pérou, un pays sud-américain connu pour sa géographie diversifiée et sa passionnante histoire. Aussi, c’est le pays où l’on trouve le plat très célèbre nommé cuy. Depuis des milliers d’années au Pérou, le cuy (ou le cochon d’Inde) est un plat très populaire et est l’une des raisons pour lesquelles Giuliano est retourné à son pays natal à titre de coopérant-volontaire de la diaspora avec Cuso International.

Entrepreneur et consultant en gestion, Giuliano s’est rendu à la région de Cusco au Pérou pour entreprendre une affectation à titre de coopérant-volontaire au sein du programme de diaspora pour le développement de Cuso International. Giuliano a occupé le poste d’analyste de la chaîne de valeur avec WARA, un groupe sans but lucratif de la société civile. Son rôle principal consistait à trouver des moyens d’encourager la participation des personnes vulnérables au processus de l’exploitation commerciale des cochons d’Inde.

Bon nombre des plus pauvres résidents de la région de Cusco élèvent de petits troupeaux de cochons d’Inde à des fins de subsistance, et en vendent le surplus. Ce travail contribue à l’amélioration de la qualité de vie des éleveurs et de leurs familles. Les femmes des régions rurales assument la majeure partie de la responsabilité de l’élevage du cuy. Il s’agit souvent du seul moyen qu’elles puissent gagner de l’argent pour faire vivre leurs familles.

À Cusco, la demande pour le cuy dépasse largement ce que les éleveurs peuvent offrir. Les plus grands éleveurs d’autres régions se précipitent pour combler ce besoin, compromettant ainsi la subsistance des éleveurs locaux.

Giuliano a exploré de nouveaux marchés et produits à valeur ajoutée pour le cuy, a documenté les défis, et a aidé à cerner des façons de simplifier le processus de production. À la fin de son affectation, Giuliano a produit une liste complète de recommandations qui appuieraient le développement durable et continu dans cette région.

Même si l’ajustement aux différences entre le Pérou et l’Amérique du Nord ne s’est pas avéré facile pour Giuliano, il affirme que le partage de la langue, de la culture et du patrimoine lui a permis de travailler plus efficacement. Il a rapidement réussi à établir un climat de confiance et à obtenir l’information dont il avait besoin pour son travail. L’expérience marquante de Giuliano au Pérou a fait naître en lui une nouvelle passion pour le développement international.

« Ça a été une expérience très enrichissante pour moi », déclare Giuliano. « J’ai pu avoir un impact ici. »

FAIRE UN DON POUR NOUS AIDER À ENVOYER D’AUTRES COOPÉRANTS-VOLONTAIRES SUR LE TERRAIN