Un parfait exemple du développement à l’œuvre

Quand Asia Clarke, âgée de 25, a lancé l’entreprise Wild Moon Jewelry, lorsqu’elle était étudiante à l’Université York, elle ne pensait jamais que cela la rapprocherait de ses racines.

À la passion d’Asia pour son art s’ajoute son sens aigu des affaires, ce qui lui permet de transformer ses efforts créatifs en résultats opérationnels concrets. Après avoir terminé ses études à l’Université York, Asia a commencé à chercher des débouchés.

« J’ai vu que Cuso International cherchait à embaucher un coopérant-volontaire pour travailler à titre de conseiller en entrepreneuriat chez les jeunes à Roseau, à la Dominique, » dit Asia, dont le père a immigré au Canada lorsqu’il était enfant.

En septembre 2013, Asia a pris un vol de Toronto à Roseau pour entreprendre une affectation de six mois avec la Dominica Youth Business Trust, une organisation qui vise à améliorer les moyens de subsistance des jeunes en leur conférant les compétences pour le travail autonome, et en leur offrant du mentorat et une aide au démarrage. Cette organisation est unique en son genre à la Dominique, où il n’y a ni incubateurs d’entreprise ni centres d’innovation pour appuyer les entrepreneurs. Avec des ressources financières et un personnel limités, l’organisation dépend largement de coopérants-volontaires pour aider les résidents locaux à créer un moyen de subsistance durable. Au cours de son affectation, Asia a renseigné les jeunes sur l’image de marque, l’étude de marché, les plans d’affaires et les activités de marketing.

Bien qu’elle ne soit jamais allée à la Dominique auparavant, Asia déclare qu’elle s’est sentie chez elle dès son arrivée. Son affinité culturelle avec le pays a facilité le travail volontaire d’Asia. « C’était plus facile pour moi de m’identifier aux jeunes et de travailler avec eux sur des projets d’affaires, » déclare Asia.

Maintenant de retour au Canada, Asia attribue le mérite de son expérience à titre de coopérante-volontaire de la diaspora à son propre développement postuniversitaire. En même temps qu’Asia continue d’alimenter ses passions pour la création et l’entrepreneuriat, elle travaille aussi comme spécialiste des possibilités économiques à l’échelle locale avec East Scarborough Storefront, une organisation de développement communautaire à Toronto.

Récemment nommée Jeune ambassadrice pour les Artisans du changement mondial par le Conseil ontarien pour la coopération internationale, Asia espère retourner à la Dominique à titre de coopérante-volontaire. « Ce travail m’a vraiment fait apprécier mon patrimoine culturel, » affirme-t-elle. « Ça a contribué à mon développement personnel; ça m’a permis de m’enraciner plus solidement dans ma propre histoire. »

FAIRE UN DON POUR NOUS AIDER À ENVOYER D’AUTRES COOPÉRANTS-VOLONTAIRES SUR LE TERRAIN