Souvenirs d’autrefois : Catalyseur été 2020

Reconnaissez-vous quelqu’un? Rafraîchissez-nous la mémoire en nous racontant vos souvenirs entourant cette photo ou en identifiant les personnes qui y apparaissent. Écrivez-nous à editor@cusointernational.org. Nous publierons vos souvenirs dans le prochain numéro du Catalyseur et en ligne.

Souvenirs d’autrefois : automne 2019

Aviez-vous reconnu quelqu’un sur cette photo? Nous avons demandé à nos lecteurs de nous envoyer leurs réponses. Voici les messages suivants :

Don St. Jean
Ghana, 1974-1976

La photo de la rubrique Souvenirs d’autrefois du numéro d’automne 2019 m’a rappelé des souvenirs, car j’y apparais avec mes collègues.

Cette photo a été prise au Ghana, probablement à la fin de 1975. Je suis le quatrième à partir de la gauche. Je porte des pantalons à carreaux, qui étaient à la mode à cette époque. Je faisais partie du groupe de coopérants-volontaires partis sur le terrain au mois d’août 1974. J’enseignais à Akropong, à une heure au nord d’Accra, la capitale.

Nous avons tous des tas d’anecdotes à raconter. Voici l’une de mes préférées.

Les étudiants de mon école avaient fondé plusieurs organismes religieux. Un jour, j’ai vu Stephen, l’un de ces étudiants, diriger une étude biblique. Il parvenait vraiment très bien à engager ses pairs dans la discussion. À la fin, je lui ai dit qu’il ferait un bon prêtre. Il m’a souri en haussant les épaules, m’expliquant que ce n’était pas du tout son intention. Par la suite, j’ai appris qu’il avait étudié en sciences et qu’il travaillait au ministère des Pêches. J’étais alors parti depuis longtemps, et personne ne savait où j’habitais.

À la fin de sa vingtaine, Stephen a rencontré des missionnaires américains qui lui ont offert une bourse d’études en théologie aux États-Unis. Après ses études, il est retourné au Ghana, où il a fondé une église. À l’occasion, de riches églises américaines l’invitaient à faire des tournées évangéliques aux États-Unis. Pendant tout ce temps, il souhaitait me remercier de l’avoir encouragé dans cette voie dans sa jeunesse, mais il ne savait pas où me trouver.

En 2002, 26 ans après avoir quitté le Ghana, j’y suis retourné… le cœur débordant de nostalgie. Sur la trace de mes jeunes années, je marchais sur le terrain de mon ancienne école lorsqu’un taxi a ralenti à ma hauteur. J’ai alors salué le chauffeur en lui disant que je n’avais pas besoin de voiture. Mais ce n’était pas lui qui voulait me parler, c’était son passager! Je me suis donc penché pour lui parler. Stephen? M. St. Jean? Nous nous sommes immédiatement reconnus, et il est sorti sans attendre du taxi pour m’embrasser. Il était de passage à l’école uniquement pour y inscrire sa nièce. Il m’a présenté sa femme et nous avons tous passé un merveilleux moment.

Quelques années plus tard, alors qu’il faisait une autre tournée en Amérique du Nord, je l’ai invité à dormir chez moi et à faire un sermon à mon église. Ça rester l’une de mes plus belles expériences ghanéennes.

 

David Boyle
Barbade, 1974-1976

Je tente ma chance! J’étais à la Barbade après ça… Je crois qu’on y voit Peter Ross à l’extrême gauche, et Nancy Adam avec des tresses à l’extrême droite. Je crois que c’est Ed Majchrowski qu’on voit tout au fond, au centre, et peut-être Terry Bethune, au fond à droite. Et je crois que la femme asiatique assise devant est Janet, l’épouse de Jerry, le directeur. Cette photo a été prise en 1973, si je ne me trompe pas.

 

Alison Armitage (née McLellan)
Ghana, 1974-1976

Je peux identifier quelques personnes sur cette photo. Alison Armitage, née McLellan, quatrième personne à partir de la droite. Pirkko Halonen, la troisième personne assise à partir de la gauche. Don St. Jean, quatrième personne à partir de la gauche. Cathy Howe, debout à côté de Don.

Je reconnais d’autres visages, mais je ne me souviens pas de leur nom. Si leur nom me revient, je vous les ferai parvenir. Par contre, je ne me souviens pas très bien ni du moment ni du lieu où cette photo a été prise.