Ouvrir la porte à l’écotourisme, à de bons gagne-pain et à des changements durables

Les premières familles à s’être installées dans la région forestière éloignée de San José de Palmira n’avaient absolument rien : ni maison, ni industrie, ni sources de revenus. Elles vivaient dans des abris de fortune faits de bâches de plastiques et dépendaient des livraisons mensuelles de riz et de légumineuses du gouvernement.

La situation a pris un autre tournant lorsqu’une ONG locale a aidé les familles de Palmira à se construire de vraies demeures. Toutes les maisons ont été construit de façon à compter une pièce supplémentaire pour accueillir des touristes. Ainsi, en plus de meilleures conditions de vie, les familles avaient désormais la chance de développer une industrie écotouristique dans leur village. Les habitants de Palmira faisaient alors leur premier pas sur le chemin de la prospérité. Mais ils avaient besoin d’un coup de main pour développer leur projet d’écotourisme…

Cette aide leur est venue de Jennifer Ford, une coopérante-volontaire que Cuso International a envoyée à Palmira. Forte de son diplôme en écotourisme, elle a pu les aider à élaborer un plan d’action pour attirer des touristes dans leur village. Avant d’élaborer ce fameux plan, Jennifer a pris le temps d’apprendre à connaître les habitants et d’écouter leurs idées et leurs objectifs.

Le matin, elle prenait souvent un café et des tortillas toutes chaudes avec des femmes du coin, comme Xiomara et Yesenia. Elles discutaient de tout et de rien et parlaient de leurs enfants et de leurs rêves d’avenir. Bref, elle a tissé des liens de confiance et d’amitié avec ces femmes : une étape essentielle pour s’assurer que les changements provenaient bel et bien de la communauté.

« Si nous voulons que les gens aient des sources de revenus durables, il faut que les changements soient initiés par la communauté et pour la communauté », souligne Jennifer.

Après avoir créé des liens solides avec la communauté – en tant qu’amie et conseillère avisée – Jennifer a organisé des ateliers sur le tourisme responsable, le service à la clientèle et les principes comptables de base. En d’autres mots, elle a donné aux habitants de Palmira les outils nécessaires pour aller de l’avant et faire avancer leurs projets en collaboration avec les futurs coopérants-volontaires de Cuso International.

« J’ai hâte de voir le jour où Palmira deviendra une destination écotouristique reconnue et où les familles travailleront ensemble pour accueillir les visiteurs et la prospérité dans leur demeure et dans leur vie », ajoute Jennifer.

En gagnant leur vie grâce au tourisme, les femmes et les hommes de Palmira ne dépendront plus des livraisons mensuelles de riz et de légumineuses du gouvernement. En devenant autosuffisants, ils pourront bâtir une communauté forte et dynamique pour les générations à venir.

Nous espérons de tout cœur que vous ferez un don sans tarder pour nous aider à envoyer notre prochaine cohorte de coopérants-volontaires sur le terrain, où ils participeront à des projets porteurs et novateurs.