Renforcer la responsabilité sociale des entreprises

Renforcer la responsabilité sociale des entreprises


Lorsque Sean Keown s’est présenté au déjeuner-causerie d’un de ses collègues qui portait sur le volontariat, il n’aurait pu prédire que cette séance le conduirait à un séjour de coopération de sept semaines à Kingston, en Jamaïque. « Ça me semblait si intéressant, » dit Sean. « Je savais donc qu’il fallait que je l’essaie. » Cuso International travaille de concert avec des entreprises partenaires pour offrir des occasions de volontariat qui donnent aux employés les moyens de faire une différence dans la communauté mondiale. Deloitte, une entreprise de services professionnels, offre une bourse en développement international qui permet aux employés de prendre un congé sans solde afin de faire du volontariat avec Cuso International.

L’affectation de Sean consistait à parcourir la Jamaïque pour parler aux propriétaires de petites et moyennes entreprises qui sont chefs de file en matière de responsabilité sociale. Son objectif était de montrer comment une entreprise locale ayant un budget limité peut effectuer de petits changements, récolter de grandes récompenses et redonner à la collectivité.

Un des propriétaires d’entreprise, un épicier local, s’est fait un devoir d’embaucher des personnes présentant des déficiences auditives pour travailler à titre de caissiers et d’emballeurs. En raison du manque de possibilités d’emploi pour les personnes handicapées, l’épicier a pu recruter des travailleurs motivés et dévoués, réduisant ainsi le taux de roulement de personnel et augmentant la qualité du service à la clientèle. « Voilà une initiative à faible coût qui aide à la fois l’entreprise et la collectivité, » déclare Sean. « Tout ce que le propriétaire avait à faire était d’utiliser plus de communication écrite et physique au travail. »

À titre de coopérant volontaire inexpérimenté, Sean était très satisfait de la formation qu’il a reçue de Cuso en préparation pour son affectation, surtout en ce qui concerne les différences culturelles. « Chaque fois que je rencontrais un imprévu, je n’avais qu’à me rappeler ma formation, » dit Sean. « Ainsi, je pouvais prendre les choses comme elles venaient. »

Il n’a pas vu les sept semaines passer et, peu de temps après, Sean et ses collègues se sont retrouvés devant un grand groupe d’intervenants pour présenter leurs résultats. « Je suis fier de la qualité et de la portée du travail que nous avons partagé au cours de cette table ronde, » affirme Sean. « Nous avons présenté un argument solide en faveur de la responsabilité sociale pour les petites et moyennes entreprises. »

Maintenant rentré au Canada, Sean prévoit une autre affectation avec Cuso International — et il encourage ses collègues à essayer le volontariat! Promoteur actif de la bourse en développement international au travail, Sean offre de l’aide à ses collègues dans le processus de demande d’affectation. « J’essaie de leur donner un petit coup de coude pour les encourager à remplir les formulaires et à les envoyer, » dit-il en riant. « Une fois sur le terrain, ils verront à quel point le volontariat est merveilleux pour leur développement tant personnel que professionnel. »

Devenez coopérant-volontaire.

Faire un don pour nous aider à envoyer d’autres coopérants-volontaires sur le terrain