Coopération volontaire dans la jungle péruvienne

Pour Rubén Leiva-Montoya, travailler dans la jungle amazonienne péruvienne était une occasion unique non seulement de mettre à profit ses compétences en développement international, mais également de retourner en Amérique latine, sa terre natale, pendant toute une année.

Ce résidant de Calgary, au Canada, s’est vu offrir la possibilité de partir au Pérou comme coopérant-volontaire de Cuso International afin de collaborer à un projet agricole et de partager son expérience en développement rural. Il est arrivé à Lamas, dans la région de San Martin, le mois dernier. Depuis, il a commencé à travailler avec la Cooperativa Agraria Cafetalera Oro Verde, une coopérative de cultivateurs de café et de cacao regroupant 1 600 membres.

« Je travaille avec une coopérative agricole. Je vais faire de la recherche, une analyse contextuelle et un remue-méninges avec la population locale, puis je dirigerai la rédaction du manuel de la coopérative, explique Rubén. Mais ce n’est pas tout, je vais aussi mettre à profit mes connaissances, mes compétences et mon expérience dans un domaine qui me passionne : le développement rural. J’essaierai aussi d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale afin de bâtir un monde meilleur pour chacun de nous, nos enfants et les générations futures. »

Né en Colombie, Rubén rêvait depuis longtemps de retourner en Amérique latine. Depuis son départ pour la Norvège, où il a fait sa maîtrise en développement international, et son établissement au Canada, pour tout dire! « Je suis latino-américain et j’ai travaillé comme chercheur au Brésil. J’ai adoré ça! Alors, venir travailler au Pérou, c’est un peu revenir à la maison pour moi », précise-t-il.

Rubén précise également que la transition s’est avérée facile et agréable. « Tout le monde est là pour m’aider », explique-t-il. Mais que ce soit sur les routes poussiéreuses de la jungle, dans les villages des environs ou dans son bureau, Rubén est clair : il reçoit autant qu’il donne. « Cuso œuvre dans des coins de pays extraordinaires. J’ai donc la chance de me rendre dans différents villages et d’apprendre de la population locale, ajoute-t-il. De mon côté, je fais tout ce que je peux pour améliorer leurs moyens de subsistance et leur qualité de vie. C’est une expérience unique! »

FAIRE UN DON POUR NOUS AIDER À ENVOYER D’AUTRES COOPÉRANTS-VOLONTAIRES SUR LE TERRAIN