Lutter pour les droits des femmes en Colombie en misant sur la solidarité féminine

Lutter pour les droits des femmes en Colombie en misant sur la solidarité féminine

Les leaders féminins qui s’organisent et qui luttent pour le respect des droits des femmes dans la région de la côte Pacifique pavent la voie de la liberté aux jeunes générations, explique Jaime Duarte, coordonnateur de programmes de la Fundación Activos Culturales Afro (ACUA), en Colombie.

« Les leaders avec qui je travaille sont des femmes plus âgées. La plupart ont 40 ans et plus. Elles montrent aux plus jeunes que la solidarité féminine peut les protéger, les rendre plus fortes et leur permettre d’accomplir davantage, explique-t-il. Cela donne l’occasion aux femmes d’apprendre à se connaître, de s’outiller et de prendre conscience de leurs réalités et de leurs droits. »

Avec l’aide de Cuso International, l’ACUA travaille dans des communautés rurales de descendance africaine de la région de la côte Pacifique de la Colombie (ainsi que de l’Équateur et du Pérou) pour défendre leurs droits et leur inclusion sociale et économique. Les communautés de descendance africaine d’Amérique latine sont souvent laissées pour compte du point de vue économique et social. Résultat : elles sont plus pauvres et ont moins accès au marché du travail, aux services de santé maternelle et infantile et à des logements adéquats.

« Les droits fondamentaux des femmes doivent être respectés. Nous sommes convaincus que plus leurs droits seront respectés, plus elles pourront contribuer au développement de leur communauté, explique Jaime. Elles cesseront alors de s’inquiéter et auront plus de libertés. Plus de libertés sociales et économiques qui leur permettront d’être plus autonomes et de contribuer activement à leur communauté. »

L’an dernier, l’ACUA a accompli des progrès majeurs dans la municipalité d’El Charco Nariño grâce à une nouvelle politique publique pour les femmes. Avant, les femmes n’avaient accès à aucune assistance juridique pour faire valoir leurs droits. Avec cette nouvelle politique, les femmes peuvent s’organiser, se faire entendre et devenir des moteurs de changement dans leur communauté. L’ACUA a également aidé une association de femmes à Chocó à obtenir un meilleur accès aux soins de santé sexuelle, reproductive, maternelle et infantile, notamment. De plus, elle a travaillé avec des entrepreneures pour les accompagner sur le chemin de l’indépendance financière.

« Les femmes de ces communautés veulent avoir le contrôle de leur vie. Le moins qu’on puisse faire, c’est de les aider à y parvenir, explique Jaime. Nous devons joindre nos forces, d’où l’importance de l’alliance formée avec Cuso. »