Compassion au temps du COVID-19

Compassion au temps du COVID-19

Par Sarah Pentlow

Tout le monde est affecté par la COVID-19 d’une façon ou d’une autre. Mais certaines personnes sont beaucoup plus touchées que d’autres. Les femmes sont affectées de façon disproportionnée par toutes les catastrophes, et celle-ci ne fait pas exception.

Bien souvent, les femmes occupent un emploi précaire, participent à l’économie informelle ou travaillent en première ligne. Elles sont donc en contact plus étroit avec le virus.

De plus, une femme sur trois subit de la violence conjugale. Et comme nous sommes actuellement confinés dans nos maisons, elles sont plus à risque de subir de la violence.

Par ailleurs, bien des femmes élèvent leurs enfants seules. Résultat : elles doivent constamment faire des choix déchirants entre leur travail, leurs enfants et leur santé.

Il est plus important que jamais que nous restions solidaires et branchés sur la situation planétaire. Il est essentiel que nous prenions des mesures pour nous isoler et prendre soin de nos proches, bien sûr. Mais nous devons également garder à l’esprit que toute la planète vit les mêmes sentiments d’angoisse que nous.

L’humanité vit une expérience collective sans précédent, dont les proportions sont mondiales. Pourtant, les conséquences de cette pandémie sont complètement différentes selon que les gens vivent au Canada, Nigeria ou dans un contexte de violence conjugale.

Cuso International collabore avec ses partenaires sur le terrain pour s’assurer que les bénéficiaires de ses programmes reçoivent de l’aide en cette période difficile. Nous faisons tout notre possible pour concevoir des stratégies et des outils pour offrir du suivi et de l’aide en ligne ou par téléphone.

Si nous profitons de ce moment bien particulier pour faire preuve d’encore plus de compassion et de solidarité, nous pourrions parvenir à réduire les inégalités et à sortir plus forts et plus résilients de cette crise hors du commun.