COVID-19

Réponse de Cuso International au coronavirus

Vos questions sur le COVID-19

Alors que tous les pays combattent la propagation de la COVID-19, Cuso prend les mesures nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de ses coopérants-volontaires, de ses employés, de ses partenaires et de ses bénéficiaires. Cette pandémie est particulièrement dévastatrice dans les communautés les plus vulnérables, qui sont, pour la plupart, dépourvues des ressources et des soins de santé de base dont nous jouissons au Canada. Toutefois, en mars 2020, devant le risque accru de fermeture de nouvelles frontières, Cuso a pris la décision d’accélérer le retour au pays de tous ses coopérants-volontaires. Nos équipes à travers le monde travaillent sans relâche à la mise en place de mesures pour réduire le risque de propagation de la COVID-19. Quelques volontaires locaux ont commencé à travailler avec nos partenaires sur le terrain. Tous nos employés et nos volontaires font du télétravail et nous faisons tout en notre pouvoir pour réduire les conséquences de cette réorganisation du travail sur nos activités. Dès que la situation s’améliorera suffisamment pour permettre à nos employés et à nos coopérants-volontaires de recommencer à travailler « en personne », nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité.

Devant la situation actuelle, Cuso a modulé ses activités afin de pouvoir continuer à offrir ses programmes et soutenir ses partenaires. Nous avons notamment misé sur le recrutement de volontaires nationaux et de coopérants-volontaires canadiens en ligne. Nous sommes aussi en train de concevoir des outils de partenariat et de programmation qui pourront être utilisés de façon autonome ou avec un soutien à distance. Dans certains pays, nous avons aidé nos partenaires à adapter leurs activités à la situation, notamment en offrant leurs formations à de plus petits groupes ou en optant pour de la formation en ligne.

Cuso a lancé deux projets d’intervention rapide afin de venir en aide aux femmes et aux filles, qui sont beaucoup plus durement touchées par la pandémie. Aider les villages camerounais à réagir à la COVID-19 :

Ce projet d’intervention rapide en sol camerounais vise les femmes, qui sont traditionnellement moins exposées à l’information et qui, en raison de leurs va-et-vient à l’extérieur à la recherche de nourriture, sont plus à risque de contracter la COVID-19. Cuso travaille avec des centres d’autonomisation des femmes, le personnel de la santé, des stations de radio et des écoles pour minimiser les risques et sensibiliser la population aux risques.

Projet Voix et leadership des femmes (projet VLF) : Avec notre projet VLF au Pérou, nous offrons du financement d’urgence lors de situations où les droits des femmes sont en péril. Depuis le début de la pandémie, ces fonds ont aidé les quatre organismes dirigés par des femmes qui participent au Projet VLF à intervenir dans des situations d’urgences liées à la COVID-19. Ces fonds leur ont notamment permis de distribuer de la nourriture, des produits d’hygiène et de l’équipement de protection personnelle. Ils ont également diffusé à la radio des messages de prévention sur la COVID-19 et la violence sexiste en espagnol et en quechua. Enfin, ils ont offert de l’aide juridique et du soutien psychosocial aux victimes de violence sexiste et aux membres de la communauté LGBTQ.

Cuso continue à suivre de près l’évolution de la pandémie de COVID-19 et de ses conséquences au Canada et ailleurs dans le monde. Compte tenu des circonstances actuelles, nous avons pris la décision de reporter le déploiement de nos coopérants-volontaires sur le terrain. Notre obligation de diligence à l’endroit de nos coopérants-volontaires est notre priorité absolue. Nous reprendrons donc les affectations uniquement lorsque nous serons persuadés de pouvoir respecter les normes de prudence et de limiter les risques encourus par notre personnel, nos partenaires, nos coopérants-volontaires et les communautés que nous servons. Dans l’intervalle, veuillez consulter notre babillard pour connaître les possibilités de coopération volontaire en ligne correspondant à votre profil. Cette formule est une excellente façon d’aider nos partenaires et nos projets à distance et de poser les jalons d’une affectation sur le terrain lorsque la situation sanitaire le permettra.

Alors que la crise de la COVID-19 s’étend rapidement à de nouvelles régions du monde, Cuso continue de travailler sans relâche pour assurer la santé et la sécurité de sa grande famille. Malheureusement, cette pandémie est particulièrement dévastatrice chez les femmes et les filles, qui manquent cruellement de soins de santé de base. Joignez-vous à nous dans nos efforts pour réduire la pauvreté et les inégalités. Donnez sans tarder!

Mises à jour

Entrevue avec David Forest, directeur des programmes pour l’afrique

David Forest est directeur des programmes de Cuso International en Afrique. En septembre 2019, il a quitté Ottawa pour s’installer au Bénin avec sa conjointe et leurs deux jeunes enfants. La petite famille a été obligée de revenir plus tôt en raison de la pandémie de COVID-19. Le coronavirus s’étant rapidement propagé en Europe et en Amérique du Nord, le gouvernement canadien a pressé ses ressortissants à revenir au pays. David a gentiment accepté de faire une entrevue téléphonique avec nous pour nous parler de l’impact du coronavirus sur son travail.

Compassion au temps du COVID-19

Tout le monde est affecté par la COVID-19 d’une façon ou d’une autre. Mais certaines personnes sont beaucoup plus touchées que d’autres. Les femmes sont affectées de façon disproportionnée par toutes les catastrophes, et celle-ci ne fait pas exception. Lire plus de Sarah Pentlow, Consultante en Égalité Femmes Hommes et Inclusion Sociale.

Karen Pavon est la représentante de Cuso International pour les programmes internationaux au Honduras. Elle nous rejoint de Tegucigalpa pour partager une mise à jour sur les défis que les communautés vulnérables rencontrent face à la pandémie de COVID-19.