Une fonctionnaire de la Colombie-Britannique à la rencontre des jeunes jamaïcains

Pays Jamaïque
Secteur d’intervention

Ce que Christine French a le plus aimé de son affectation d’un an comme coopérante-volontaire auprès du YMCA de Kingston, en Jamaïque, c’est observer la transformation radicale des jeunes de la rue en jeunes hommes assoiffés de connaissances.

Christine, qui vient tout juste de terminer son affectation avec Cuso International, prévoit retourner à son poste de gestionnaire principale des Initiatives durables, au ministère de la Technologie, de l’Innovation et des Services aux citoyens. Si elle a pu prendre un congé d’un an pour partir sur le terrain, c’est grâce au partenariat unique en son genre conclu entre Cuso International et le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Elle tient d’ailleurs à remercier son directeur, Bernie Gaudet, de même que ses collègues, de l’avoir soutenue dans son projet et de l’avoir aidée à limiter les conséquences de son absence sur le rendement de l’équipe.

« Les gens à mon travail ont contribué à ma collecte de fonds et m’ont envoyé des courriels d’encouragement toute l’année. Je suis reconnaissante du soutien que j’ai eu, tant de mon organisation que de mes collègues, tient-elle à souligner. Savoir que mon employeur m’encourageait dans ce projet a été une source de motivation pour réussir les tâches qui m’étaient confiées en Jamaïque. Ce n’étaient pas des vacances ou un échange culturel, c’était très important pour moi d’apporter une contribution significative. »

Elle avait notamment pour mission d’élaborer un plan stratégique pour le YMCA de Kingston afin d’assurer la viabilité de l’organisation et de ses programmes, dont son école de rattrapage destinée aux garçons à risque de 12 à 16 ans. Au fil des ans, ce programme de développement jeunesse, qui offre des cours de lecture et d’écriture, de mathématiques et d’aptitudes à la vie quotidienne aux jeunes vulnérables, a connu un énorme succès. Bon nombre de ses participants travaillent désormais comme barbiers ou soudeurs, alors que d’autres ont lancé leur entreprise. L’un d’entre eux est même devenu médecin!

Pendant son séjour en Jamaïque, Cuso International a versé des fonds pour que Christine puisse organiser un camp d’été d’une semaine pour les étudiants du Programme de développement jeunesse du YMCA. L’idée était de donner aux jeunes l’occasion de suivre des cours pratiques dans le domaine de la robotique et de l’énergie renouvelable. « C’était incroyable de voir les garçons s’épanouir grâce à l’attention que leur portaient leurs enseignants, à la bonne nourriture qu’on leur servait et à l’eau fraîche mise à leur disposition pour se désaltérer, explique Christine. Ils se sont complètement transformés en seulement cinq jours! J’ai été extrêmement touchée de pouvoir partager leur expérience d’apprentissage. C’était inspirant! »

Avec l’approbation de sa stratégie détaillée pour le YMCA de Kingston la semaine précédant son retour au Canada, Christine considère avoir réussi son affectation. « Faire de la coopération volontaire avec Cuso International est une option accessible pour la plupart des gens, particulièrement pour les fonctionnaires. C’est sans l’ombre d’un doute une expérience qui vaut le coup, ajoute-t-elle. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est transformateur. »

Nous espérons de tout cœur que vous ferez un don sans tarder pour nous aider à envoyer notre prochaine cohorte de coopérants-volontaires sur le terrain, où ils participeront à des projets porteurs et novateurs.