Modèle de réussite : Lisangel Barrios Castellanos

Lisangel Barrios Castellanos garde un excellent souvenir de ses études universitaires. Pendant la journée, elle travaillait comme commis-comptable dans une entreprise d’importation de produits vétérinaires à Valencia, au Vénézuéla. Le soir, la jeune femme de 24 ans étudiait les mathématiques et la finance en vue d’obtenir un baccalauréat en comptabilité.

Malgré son rêve de devenir comptable, Lisangel a dû abandonner l’université à son 7e trimestre pour trouver du travail à l’étranger. Le taux de décrochage scolaire est très élevé au Vénézuéla, car bien des enfants et des jeunes doivent quitter le pays pour travailler et soutenir leur famille et leurs parents vieillissants.

Après s’être installée à Cali, en Colombie, Lisangel a trouvé du travail dans une boutique de chaussure et un café Internet. Deux emplois précaires qui ne lui garantissaient ni le salaire minimum ni l’accès au filet social.

« Pouvoir utiliser les ordinateurs et apprendre de nouvelles choses étaient les avantages de mon emploi au café Internet. Mais le propriétaire rallongeait parfois mes quarts de travail sans me payer mes heures supplémentaires », explique Lisangel.

Heureusement, un client du café s’est aperçu de ses mauvaises conditions de travail. Il l’a donc aidée à s’inscrire au programme d’employabilité de Cuso International. Entre les mois d’août 2019 et janvier 2020, ce programme a permis à 61 migrants vénézuéliens de trouver un emploi stable en Colombie.

« En plus de m’avoir donné accès au marché de l’emploi formel, ce programme m’a permis d’apprendre à offrir du service à la clientèle et à m’adapter au milieu du travail colombien. Je pense que cela a fait une grosse différence sur la qualité de mon travail d’agente d’appel à l’Unité de services partagés de Coomeva », souligne Lisangel.

Ce programme d’employabilité offre de la formation technique et générale pour préparer les gens au marché du travail. Il comprend des ateliers sur l’intégration socioprofessionnelle et du soutien en cours d’emploi. Il comprend également des séances d’accompagnement psychosocial pour aider les participants à surmonter les obstacles au marché du travail.

Lisangel est heureuse de passer ses journées dans un bureau, comme elle le faisait au Vénézuéla. Elle envoie de l’argent à sa tante et à sa grand-mère à Valencia, en plus de faire vivre sa famille composée de son frère, de sa femme et de leurs deux enfants.

Même si elle n’a pu réaliser son rêve de devenir comptable au Vénézuéla, Lisangel n’a pas perdu espoir.

« Coomeva nous donne la possibilité de grandir au sein de l’entreprise, peu importe d’où nous venons », souligne-t-elle. Comme l’entreprise offre un solide programme de perfectionnement à ses employés, son prochain objectif est d’obtenir une bourse pour terminer ses études de comptabilité.