Cuso International reprend l’affectation de coopérants-volontaires sur le terrain

Cuso International reprend l’affectation de coopérants-volontaires sur le terrain

Ottawa, Ontario — Cuso International est heureux d’annoncer la reprise des affectations de coopérants-volontaires canadiens sur le terrain en novembre et décembre 2021, après une interruption de 20 mois due à la pandémie de COVID-19. La première coopérante-volontaire partira pour le Cameroun au début du mois.

« Nous sommes très heureux de la reprise des affectations de nos coopérants-volontaires canadiens, se réjouit le chef de la direction de Cuso International, M. Nicolas Moyer. Après mûres réflexions, nous avons décidé de reprendre graduellement nos activités sur le terrain à partir de novembre 2021. Puisque ce déploiement est progressif, nous avons expressément fait appel à des anciens de Cuso International qui ont de l’expérience de terrain, qui connaissent déjà leurs partenaires et qui peuvent se remettre en selle rapidement. »

Cuso International mise sur des interventions concrètes et durables depuis plus de 60 ans. Ses collaborations avec des organismes locaux garantissent le partage des ressources et des savoir-faire nécessaires à l’épanouissement de la population.

Comme toujours, Cuso International fait preuve de diligence absolue envers ses employés et ses coopérants-volontaires. L’organisme surveille d’ailleurs de très près l’évolution des taux de vaccination et d’infection à la COVID-19 aux quatre coins du globe. En étroite collaboration avec ses bureaux de programmes nationaux et ses coopérants-volontaires restés sur le terrain, Cuso International a adopté des mesures pour honorer son engagement à garantir la sécurité de tous.

En plus du Cameroun, Cuso prévoit envoyer deux coopérants-volontaires au Bénin et en Colombie d’ici la fin de l’année. Toutes les personnes déployées sont expérimentées et connaissent leur pays d’affectation. Comme le gouvernement canadien a levé son avertissement aux voyageurs concernant les voyages à l’étranger, Cuso International espère retrouver graduellement ses seuils prépandémiques d’affectation de coopérants-volontaires.

Originaire du Rwanda, Odette Kamanzi réside désormais à Québec. C’est la première coopérante-volontaire canadienne à retourner sur le terrain. Elle se rendra au Cameroun pour travailler à titre de conseillère en égalité des sexes avec l’organisme Women in Alternative Action. Ce partenaire de Cuso International s’est donné pour mission de bâtir des communautés exemptes de violence et discrimination sexistes et de promouvoir l’inclusion des femmes et des filles au Cameroun. Odette collaborera également avec l’organisme Queens for Peace qui mobilise les « Reines » (épouses des chefs et des rois) et les encourage à prendre part à la lutte contre la violence faite aux femmes et les mariages précoces.

« Faire de la coopération volontaire me permet de donner au suivant. Le Canada m’a accueillie, et maintenant je mets mes connaissances et mes compétences au service des autres », souligne Odette, qui est coopérante-volontaire avec Cuso International depuis 10 ans à titre de conseillère en égalité des sexes, y compris au Cameroun, de 2017 à 2018 et de 2019 à 2020. Au Canada, cette sociologue travaille à l’Université Laval et s’implique activement au sein de la communauté rwandaise de Québec.

« Il est plus important que jamais de retourner sur le terrain parce que je ne veux pas que les femmes et les filles camerounaises se sentent abandonnées, ajoute Odette. Elles sont extrêmement travaillantes, mais les ressources se font rares. Notre mission consiste à améliorer la qualité des vies des femmes et des filles. C’est ce qui me pousse à retourner sur le terrain. Je tiens à leur donner un coup de main. »

En mars 2020, au début de la pandémie, Cuso International a rappelé tous ses coopérants-volontaires canadiens. Au cours des 20 derniers mois, ses employés et partenaires ont trouvé des façons de mener des initiatives de développement plus inclusives, novatrices, écologiques et durables, notamment auprès des femmes et des filles. Les coopérants-volontaires en ligne, les coopérants-volontaires Sud-Sud (provenant de pays voisins), les volontaires nationaux et quelques Canadiens vivant à l’étranger ont donné un fier coup de main pendant la pandémie.

« À mesure que la situation évolue, notre priorité absolue demeure la sécurité de nos coopérants-volontaires, conclut M. Moyer. Nous reprendrons pleinement nos affectations lorsque nous serons convaincus de pouvoir respecter les normes de sécurité et minimiser les risques potentiels pour nos coopérants-volontaires, nos employés, nos partenaires et les communautés que nous servons. Les coopérants-volontaires canadiens constituent la pierre angulaire de notre organisme et de notre mission. Leur contribution est cruciale, surtout en cette période critique. »

Au cours des six prochaines années, Cuso International entend envoyer 1 000 coopérants-volontaires en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes et au Nord du Canada.

 

-30-

À propos de Cuso International

 

 

Cuso International est un organisme de bienfaisance qui s’est donné pour mission de mettre fin à la pauvreté et aux inégalités. Cuso International travaille avec ses partenaires locaux aux quatre coins du monde pour offrir l’égalité des chances, améliorer les perspectives économiques, favoriser l’autonomisation des femmes et des filles et promouvoir l’égalité entre les sexes. Son objectif : miser sur le partage de connaissances pour bâtir un avenir meilleur. Chaque année, Cuso International multiplie son impact en mobilisant des centaines de professionnels qui donnent de leur temps et transmettent leurs compétences. Pour en savoir plus, visitez le www.cusointernational.org.

Cuso International tient également à souligner le précieux soutien financier du gouvernement du Canada, par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, ainsi que de ses autres bailleurs de fonds, donateurs et alliés.

 

Personne-ressource :
Linda Hartwell
E: linda.hartwell@cusointernational.org