CUSO INTERNATIONAL, LA CROIX-ROUGE CANADIENNE ET LA CROIX-ROUGE PHILIPPINE TRAVAILLENT MAIN DANS LA MAIN POUR BÂTIR LA RÉSILIENCE ET L’ADAPTABILITÉ PAR L’ENTREPMISE D’ORGANISMES BÉNÉVOLES AUX PHILIPPINES

CUSO INTERNATIONAL, LA CROIX-ROUGE CANADIENNE ET LA CROIX-ROUGE PHILIPPINE TRAVAILLENT MAIN DANS LA MAIN POUR BÂTIR LA RÉSILIENCE ET L’ADAPTABILITÉ PAR L’ENTREPMISE D’ORGANISMES BÉNÉVOLES AUX PHILIPPINES

BRAVO

OTTAWA – Trois organismes internationaux respectés joignent leurs forces pour accroître l’efficacité des premiers répondants bénévoles lors de catastrophes humanitaires. Un nouveau projet pilote, intitulé Bâtir la résilience et l’adaptabilité par l’entremise d’organismes bénévoles aux Philippines (BRAVO), sera mis à l’essai aux Philippines, un pays sujet aux catastrophes naturelles. Cuso International, la Croix-Rouge canadienne et la Croix-Rouge philippine – trois pionniers du recrutement, de la formation et du déploiement de bénévoles et de coopérants-volontaires dans les pays en développement – collaboreront pour mettre en place de nouveaux outils de gestion des bénévoles aux Philippines, particulièrement des premiers répondants bénévoles.

« Lors de ces catastrophes, les premiers répondants sont toujours des bénévoles de la communauté, explique Jacques Rajotte, directeur principal des programmes de Cuso International. Or l’évaluation des situations d’urgence précédentes fait ressortir que les lacunes dans la gestion des bénévoles constituent un obstacle à une réponse efficace et coordonnée en cas de catastrophe naturelle. Cuso International et la Croix-Rouge combineront leurs connaissances et leurs compétences afin d’assurer une utilisation optimale des bénévoles en contexte humanitaire. »

Il faut dire que des interventions bénévoles efficaces sont essentielles aux Philippines, le pays le plus sujet aux catastrophes naturelles de toute l’Asie du Sud-Est. Ses habitants subissent des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques et près de 20 typhons par année. De plus, la saison des pluies vient avec son lot d’inondations, de glissements de terrain et de raz-de marée.

« Lors d’une catastrophe naturelle, comme le typhon Haiyan, en 2013, qui a provoqué des glissements de terrain ayant affecté des millions de personnes, les bénévoles de la Croix-Rouge fournissent de l’aide humanitaire aux personnes touchées, notamment de la nourriture, un abri et de l’eau, explique Oscar P. Palabyab, secrétaire général de la Croix-Rouge philippine. La Croix-Rouge philippine compte plus de 100 sections locales à travers le pays, prêtes à intervenir en cas de besoin. Nous devons avoir des moyens novateurs de retenir et de former nos bénévoles afin qu’ils puissent répondre efficacement aux besoins humanitaires. »

« Le projet BRAVO testera des activités novatrices visant à consolider les pratiques de recrutement et de rétention des bénévoles de la Croix-Rouge philippine en faisant appel à un modèle similaire au projet CA-ANAK, ce projet de résilience communautaire de la Croix-Rouge canadienne. Les trois partenaires reconnaissent l’importance d’avoir une base de bénévoles motivés et mobilisés. La capacité de la Société de la Croix-Rouge à intervenir auprès des personnes les plus difficiles à atteindre dépend de son réseau de bénévoles formés, explique Douglas MacDonald, directeur de la région de l’Asie pour la Croix-Rouge canadienne. Le projet BRAVO offre la possibilité d’acquérir de l’expérience tout en explorant des approches novatrices en gestion des bénévoles et, par conséquent, en maximisant les interventions humanitaires aux Philippines. »

Le projet BRAVO est financé par le Fonds pour l’innovation du programme VOICE de Cuso International, qui est lui-même financé par le gouvernement du Canada, par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.

-30 –