Cuso International élimine des obstacles à la scolarisation postsecondaire des Éthiopiennes

Cuso International élimine des obstacles à la scolarisation postsecondaire des Éthiopiennes

Le plus récent projet de Cuso International en Éthiopie vise à améliorer l’accessibilité des Éthiopiennes aux études postsecondaires. Le projet Les filles aussi cible les filles de 15 à 25 ans de la région de Benishangul-Gumuz.

Le projet Les filles aussi insiste sur l’importance de la scolarisation des filles

OTTAWA—Le plus récent projet de Cuso International en Éthiopie vise à améliorer l’accessibilité des Éthiopiennes aux études postsecondaires. Le projet Les filles aussi cible les filles de 15 à 25 ans de la région de Benishangul-Gumuz, ainsi que leur famille et leur communauté. Cette initiative quinquennale cherche à éliminer les obstacles sexospécifiques qui empêchent les filles à poursuivre leurs études.

Seulement 27 % des étudiants postsecondaires sont des filles.

« Les filles sont souvent retirées des bancs d’école pour s’occuper de la cuisine et des tâches ménagères ou pour fonder une famille, explique Wendwossen Kebede, directeur de la programmation de Cuso International en Éthiopie. Les filles en milieu urbain se rendent habituellement jusqu’à la 4e année du secondaire, mais en campagne, elles dépassent rarement la 2e secondaire. Et seulement 27 % des étudiants postsecondaires sont des filles. »

Grâce au projet Les filles aussi, les étudiantes recevront des ressources pédagogiques, des formations, des tutoriels et de l’aide financière pour leur permettre de se consacrer à leurs études. Le personnel enseignant et les établissements scolaires recevront aussi des outils de sensibilisation aux enjeux de genre.

« Les femmes subissent des pratiques traditionnelles sexistes et préjudiciables dès leur plus jeune âge, alors que les hommes sont encouragés à développer leurs compétences en économie, en leadership et en politique. Les femmes ont rarement la chance de faire des études de façon ininterrompue, explique Solen Abera, chargée de cours et responsable des enjeux de genre à la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Asosa. Le projet Les filles aussi contribuera à aplanir certains des obstacles qui empêchent les filles de poursuivre leurs études. Il contribuera donc, ce faisant, à la participation accrue des femmes de la région dans l’arène publique et politique. »

Le projet Les filles aussi est mis en œuvre en partenariat avec l’Institute of International Education et financé par le gouvernement du Canada, par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.

« Cuso International est un joueur de longue date dans la promotion de l’éducation à travers le monde. Ce projet améliorera les compétences scolaires, sociales et personnelles des adolescentes, y compris des jeunes handicapées, et renforcera les capacités des enseignants et des établissements d’enseignement afin qu’ils offrent une éducation de qualité sensible aux disparités entre les sexes », souligne Glenn Mifflin, chef de la direction de Cuso International.

-30-

À propos de Cuso International
Cuso International est un organisme sans but lucratif qui s’est donné pour mission de mettre fin à la pauvreté et aux inégalités. Cuso International travaille de concert avec ses partenaires locaux pour maximiser leur impact en matière d’égalité entre les sexes, d’autonomisation des femmes et des filles et de débouchés économiques pour les jeunes. Rendez-vous à cusointernational.org pour constater l’ampleur des retombées du travail de Cuso International sur le terrain.

Coordonnée pour les médias
Linda Hartwell
+1.888.434.2876 poste 295
linda.hartwell@cusointernational.org

Faire un don