Les députés soulignent la Journée internationale des sages-femmes à la Colline parlementaire

OTTAWA, 3 mai 2018 – Cuso International, l’Association canadienne des sages-femmes (ACSF) et la députée d’Ottawa–Vanier, Mona Fortier, profitent de la Journée internationale des sages-femmes pour tenir une réception parlementaire en ce 3 mai 2018, lors de laquelle ils souligneront les réalisations du projet Les sages-femmes sauvent des vies (MSL).

L’objectif du projet MSL est d’assurer des naissances sécuritaires et de réduire les taux de mortalité et de morbidité chez les femmes et leurs nouveau-nés. Pour y parvenir, le projet MSL cherche à améliorer l’offre, l’accès et la qualité des soins de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile offerts par les sages-femmes du Bénin, de la République démocratique du Congo, d’Éthiopie et de Tanzanie.

« Ayant été accompagnée par une sage-femme pendant la naissance de mes trois enfants, je comprends toute leur importance pour une mère, explique Mona Fortier, députée d’Ottawa–Vanier. Je suis fière de tenir cette réception pour aider mes collègues parlementaires à saisir l’importance de ce projet et partager ma fierté de savoir qu’il est financé par le gouvernement du Canada. »

Le projet MSL, qui reçoit du financement du Gouvernement du Canada par le biais d’Affaires mondiales Canada, est un partenariat entre Cuso International, l’ACSF et des partenaires locaux, soit les associations de sages-femmes du Bénin, de l’Éthiopie,  de la République démocratique du Congo et de la Tanzanie. Dans le cadre de ce projet de quatre ans (2016 2020), plus de 50 coopérant(e)s-volontaires partiront vers ces quatre pays pour soutenir des activités de formation offrir du mentorat, fournir de l’équipement approprié aux formateurs locaux et outiller nos partenaires sur le terrain afin qu’ils fassent la promotion de la profession de sage-femme dans leur pays.

« Cuso International et l’Association canadienne des sages-femmes obtiennent des résultats concrets au chapitre de la santé maternelle et néonatale, souligne Glenn Mifflin, chef de la direction de Cuso International. À la fin du projet, nous aurons formé plus de 1 200 sages-femmes et près de 150 formateurs. Des milliers de mères et d’enfants bénéficient déjà de ces résultats, qui continueront à se faire sentir pendant des générations. »

« Plus de 340 000 femmes meurent chaque année pendant leur grossesse ou leur accouchement. Or, des sages-femmes formées et bien soutenues peuvent prévenir la majorité de ces décès, souligne Katrina Kilroy, présidente de l’Association canadienne des sages-femmes. Et sauver la vie d’une mère, c’est aussi contribuer à la santé de sa famille et de sa communauté. L’objectif premier de ce projet est de s’assurer que les sages-femmes ont accès aux ressources nécessaires pour offrir des soins de qualité et sauver des vies. »

-30-

Pour plus de détails sur la réception parlementaire ou sur le projet MSL, communiquez avec :

Trevor Eggleton
Gestionnaire, Engagement et partenariats
Cuso International
trevor.eggleton@cusointernational.org
613-829-7445, poste 242

ou

Eby Heller
Directrice des politiques et des communications
Association canadienne des sages-femmes
eheller@canadianmidwives.org
514-807-3668