Un jardin de possibles

Pays Pérou
Secteur d’intervention

Marcher dans le jardin de Kilder dans la luxuriante région montagneuse de l’Amazonie péruvienne nous permet de constater toute l’importance de ses plantations, grâce auxquelles elle parvient à nourrir sa famille dans la plus pure tradition de ses ancêtres. Elle s’arrête pour décrire à Kristi Denby chacune des plantes médicinales.

« C’est de l’ajo sacha, dit-elle en pointant une grande feuille d’un vert profond. Cette plante possède d’extraordinaires propriétés anti-inflammatoire et antidouleur et peut aider à traiter des maladies dégénératives. »

Elle pointe ensuite un plant de pampa orégano, qui facilite la digestion, et d’albahaca negra, qui réduit les problèmes respiratoires. Toutes ces plantes sont originaires de la région où Kilder et ses ancêtres vivent depuis des siècles. Un petit village autochtone éloigné connu sous le nom de Chirik Sacha.

Kilder est une leader déterminée, une fournisseuse fiable et une conseillère précieuse du Laboratorio Takiwasi, un partenaire de Cuso International, qui travaille avec des communautés autochtones pour produire des médicaments à base de plantes médicinales.

En tant que coopérante-volontaire de Cuso International, l’objectif de Kristi consistait à accroître les ventes de plantes dans la communauté et à faire découvrir l’histoire derrière ces produits en lançant une marque de thé à base de plantes ancestrales cultivées par Kilder et ses collègues.

Les femmes comme Kilder vivent souvent dans des villages isolés et manquent de ressources et de compétences en affaires pour développer leur commerce au-delà de leur marché local. Avec votre aide, elles pourront continuer à miser sur les connaissances ancestrales pour gagner un revenu stable et améliorer les conditions de vie de leur famille.

La plupart des habitants de Chirik Sacha cultivent aussi du maïs et du cacao, notamment. Or les femmes doivent marcher pas loin de deux heures en montagne pour se rendre sur leurs lopins de terre. Sans oublier le travail éreintant de labourage, de plantation et de récolte. Ces longs déplacements et ce dur labeur ne garantissaient toutefois pas des récoltes abondantes et des revenus stables pour les femmes comme Kilder, qui n’ont aucun contrôle sur la météo et la fluctuation des prix.

Dans ce contexte, les familles de Chirik Sacha vivent souvent au jour le jour, incapables d’économiser ou de planifier leur avenir.

Au contraire, les plantes médicinales poussent naturellement dans le sol et le climat amazoniens, et elles sont cultivées de façon biologique par Kilder et ses compagnes. Si elles arrivent à cultiver plus d’ajo sacha, de pampa orégano et d’albahaca negra, elles ne dépendront plus autant des cultures intensives pour assurer leur survie. Elles pourront aussi travailler plus près de leur demeure, participer à des formations et consacrer plus de temps à la transmission de leurs précieuses connaissances ancestrales à leurs enfants. Elles apprennent également à négocier des horaires de production et de justes de prix avec le Laboratorio Takiwasi, de façon à s’assurer des revenus stables.

Pour la première fois de leur vie, elles ont la chance d’économiser l’argent nécessaire pour réaliser leur plus grand rêve : envoyer leurs enfants à l’université.

En donnant à Cuso International, vous permettez à des coopérants-volontaires comme moi de travailler avec les groupes les plus marginalisés de la planète. Nous partageons notre expertise afin de donner aux gens les outils et les compétences qu’il faut pour sortir de la pauvreté.

Ces femmes courageuses ont été une véritable source d’inspiration pour Kristi. Elles l’ont appris toute l’importance de la culture et des connaissances ancestrales, l’art de profiter des choses simples de la vie et la générosité envers son prochain, quel que soit notre niveau de vie.

Nous espérons de tout cœur que vous ferez un don sans tarder pour nous aider à envoyer notre prochaine cohorte de coopérants-volontaires sur le terrain, où ils participeront à des projets porteurs et novateurs.