La voix de Marie Thérèse transforme la vie des gens

Pays Cameroun
Secteur d’intervention

Lorsque Marie Thérèse Manzoeur a commencé son émission de radio, c’était une première mondiale! Et pas seulement pour elle, mais aussi pour des milliers de Camerounais : c’était la première fois que leur langue se faisait entendre sur les ondes.

Marie Thérèse est une fière représentante du peuple Bagyeli, qui vit dans le Sud du Cameroun. Jamais auparavant il n’y avait eu une émission de radio en langue bagyeli dans le pays.

« Cette émission de radio est pour eux, explique-t-elle. Les gens étaient principalement français ou bantous à la radio. Les peuple Bagyeli écoutaient, mais ne comprenaient pas nécessairement ce qui se disait. »

Son peuple est parmi les plus marginalisés de la planète. La majorité des Bagyelis, qui vivent encore de chasse, de pêche et de cueillette, sont en voie de perdre leur terre et leur mode de vie avec la déforestation croissante et la pression foncière.

Emile Anet, volontaire de Cuso International, a aidé Marie Thérèse à acquérir les compétences en communication dont elle avait besoin pour gérer sa propre émission de radio. Ensemble, ils ont travaillé sur les techniques d’interview, la manière de couvrir les dernières nouvelles et se sont exercés à utiliser les divers équipements radio, ainsi que la résolution des problèmes techniques.

L’émission de Marie Thérèse sur Radio Communautaire Nkuli Makeli fournit des informations importantes à une population qui n’était pas représentée jusqu’à présent. Elle aborde des sujets tels que l’éducation, les droits, la prévention du paludisme et la santé des femmes.

Depuis que Marie Thérèse a lancé son émission de radio, la fréquentation scolaire a augmenté et les gens sont plus conscient de leur santé.

« Je veux que les enfants fréquentent l’école, je veux que les gens sachent que l’agriculture est importante, je veux que tous les enfants et toutes les femmes aient accès aux soins de santé dont ils ont besoin, explique-t-elle. Je transforme la vie des gens et ça me rend extrêmement heureuse! »