Surmonter les obstacles grâce à YouLead

Pays Nigeria
Secteur d’intervention

Jacinta Dickson est aujourd’hui la seule femme de l’État de Cross River, au Nigeria, à posséder et à diriger une usine de transformation du manioc. Cette femme de 32 ans montre à ses concitoyennes qu’il leur est possible de sortir des sentiers battus et d’occuper des postes traditionnellement réservés aux hommes. 

Si le manioc est cultivé autant par les femmes que les hommes, la transformation est largement dominée par les hommes. Les femmes évitent souvent ce secteur, car elles n’ont pas l’expérience nécessaire pour opérer l’équipement des usines. 

Jacinta, pour sa part, était déterminée à surmonter cet obstacle. Elle a appris à opérer l’équipement, puis a lancé sa propre entreprise de transformation du manioc. 

« Je mouds, je presse et je fris le manioc dans mon usine. D’autres femmes peuvent y arriver si elles le décident », ajoute la jeune femme. 

Son parcours a commencé lorsqu’elle s’est inscrite au projet YouLead (projet d’accès à l’emploi, de création d’entreprises et de promotion du leadership et de l’entrepreneuriat chez les jeunes) de Cuso International. La personne responsable de la formation lui a alors conseillé de regarder autour d’elle, de repérer un problème et de proposer une idée d’entreprise lucrative. 

Elle s’est rendu compte que les gens perdaient un temps fou à transformer leur manioc à l’aide d’une petite casserole ou du maigre équipement disponible dans leur village. Forte de sa formation, de sa nouvelle vision du monde et du soutien de sa famille, elle a pu louer une terre, obtenir du financement et acquérir les savoir-faire nécessaires pour lancer sa propre entreprise. 

Culturellement, on s’attend à ce que les femmes restent à la maison et s’occupent de leur famille, ce qui les empêche de participer aux activités de la chaîne d’approvisionnement. Or, les jeunes femmes sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à s’élever pour combattre ces attentes traditionnelles. 

Emilia Okon, une responsable de l’égalité des sexes du projet YouLead de Cuso International, milite pour l’égalité femme-homme depuis sa participation à un programme de leadership l’année de ses 14 ans. 

« Nous avons discuté d’autonomisation des femmes, des obstacles imposés aux jeunes filles et, bien sûr, des façonde les surmonter, de ne pas abandonner et d’exiger davantage que ce que la société nous offrait, explique la femme de 36 ans. Cela m’a ouvert les yeux sur toutes les choses qu’une jeune fille pouvait accomplir. » 

Dans son travail pour Cuso International, Emilia s’assure que l’égalité des sexes est intégrée dans tous les aspects du projet YouLead. Elle doit notamment trouver des moyens de surmonter les problèmes qui affectent tout particulièrement les femmes et les autres groupes marginalisés. 

« Un nombre important de femmes ne savent ni lire ni écrire. Nous avons donc simplifié les demandes d’inscription et nous leur offrons de l’aide pour les remplir, si nécessaire. Nous avons mis en place différentes stratégies pour nous assurer qu’aucune femme ne soit exclue », ajoute-t-elle. 

Quant à Jacinta, son entreprise a connu une telle croissance qu’elle a désormais un impact majeur sur sa communauté. Elle a embauché des employés afin de pouvoir consacrer plus de temps à la commercialisation de ses produits. Son objectif : que ses employés et elle gagnent encore mieux leur vie et puissent assurer un avenir meilleur à leur famille. Elle a également posé des gestes concrets pour réduire l’impact environnemental de son usine. 

Le projet YouLead a guidé Jacinta sur le chemin de la réussite et fait d’elle un exemple pour les jeunes femmes. Son message est clair : ne laissons pas notre sexe ou notre genre dicter nos ambitions. 

« Je suis très reconnaissante à Cuso International de m’avoir guidée sur la bonne voie, expliquetelle. J’ai plus confiance en moi depuis ma formation, et ça m’a donné le courage d’ouvrir la plus grande usine de transformation du manioc de ma communauté. Je conseillerais aux femmes de ne pas se limiter aux attentes culturelles sur ce que peut ou ne peut faire une femme. »  

Aidez-nous à envoyer encore plus de coopérants-volontaires auprès des populations défavorisées. Nous vous invitons à faire un don dès aujourd’hui pour transformer durablement la vie de jeunes femmes comme Jacinta.