Nos programmes au Canada

Région North America
Secteur d’intervention

Cuso International a endossé la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, ainsi que les Guidelines on Indigenous Peoples’ Issues du Groupe des Nations Unies pour le développement. Nous avons également été inspirés de la décision du gouvernement du Canada, en mai 2016, d’appuyer la Déclaration sans restriction. Ces documents clés, ainsi que les Objectifs de développement durable de l’ONU et les récents appels à l’action pour la réconciliation, nous ont fortement encouragés à continuer à développer nos programmes en sol canadien.

La perception publique doit radicalement changer si nous voulons mettre fin à la pauvreté et aux inégalités au Canada. On entend trop souvent que les enjeux autochtones sont compliqués et politiques, ou que les problèmes sont tellement importants qu’on ne sait pas par quel bout commencer. Or ce discours sert bien souvent à justifier l’inaction et à négliger les centaines de recommandations solides et viables d’organismes tels que la Commission royale sur les peuples autochtones, le Bureau du Vérificateur général du Canada et, plus récemment, la Commission de vérité et réconciliation du Canada. À ces recommandations s’ajoutent les nombreuses solutions novatrices proposées par les organismes et leaders autochtones partout au pays. Nous pouvons changer les choses. Ce ne sont pas les solutions qui font défaut, c’est la volonté publique.

Nos partenaires actuels offrent des services et des programmes afin de rétablir l’équilibre des pouvoirs et d’éliminer la pauvreté et les inégalités dans leurs communautés. Tous nos partenariats sont fondés sur des principes de croissance et d’apprentissage mutuel, et nous cherchons à mieux comprendre les enjeux autochtones et à entamer un processus de décolonisation au sein de notre organisation.

Notre plus récent partenaire autochtone, le Ma Mawi Wi Chi Itata Centre, travaille avec les communautés autochtones de Winnipeg, au Manitoba, depuis plus de 30 ans. Ils font appel aux savoirs ancestraux autochtones pour renforcer les capacités et améliorer les perspectives d’avenir de leur clientèle. Le Centre offre notamment des services aux enfants placés, aux jeunes à risque, aux survivantes du trafic sexuel et aux familles aux prises avec des problèmes de violence. Notre collaboration, que nous appelons Mino Stat An (« faire réparation », en cri), prévoit la création d’un partenariat fondé sur des objectifs communs, à savoir la réconciliation et la décolonisation. De plus, notre travail avec Reconciliation Canada, au début de 2016, misait sur le transfert de compétences en création d’entreprises à plusieurs membres de la Première Nation de Namgis, en Colombie-Britannique.

Notre collaboration avec la First Nations Health Authority (FNHA) de la Colombie-Britannique en 2017, accordait une attention particulière au développement économique. Depuis 2013, la FNHA assume les principales fonctions de la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits de Santé Canada de la Région du Pacifique. Ensemble, la FNHA et Cuso International ont créé une affectation dans le but de maximiser les occasions de développement économique durable et pertinent du point de vue culturel dans le domaine de la santé. Nous avons également neuf coopérants-volontaires dans les Territoires du Nord-Ouest. Ces derniers travaillent avec le Beaufort Delta Education Council et le South Slave Divisional Education Council, dans le cadre d’un programme présenté par la Fondation Frontières. Cette initiative nous permet de travailler en partenariat avec des communautés et des bénévoles afin de soutenir la réussite scolaire et d’améliorer l’accès des élèves autochtones aux différents programmes d’études dans les Territoires du Nord-Ouest.

Nous sommes très heureux de voir nos programmes canadiens grandir et d’avoir la possibilité de travailler aux côtés des peuples autochtones du pays.